Def'Row - Defty
Def'Row - Defty
Un peu plus d’un an que sortait le morceau CIQG de Defty, dans lequel il parcourait la Côte d’Ivoire en musique. Quelques semaines plus tard, Defty nous faisait cadeau de son premier projet, la mixtape Def’row. Il faut relever que Defty fait partie du paysage musical ivoirien depuis plus de 10 ans. Il commence tout d’abord en tant que beatmaker, puis en tant que rappeur. Son blaze est cité de plus en plus ces dernières années. Et ce premier projet était sérieusement attendu par les audiophiles du rap ivoire. L’équipe de Letmixx a manqué l’occasion de chroniquer ce projet en son temps. Mais nous pensons que cette mixtape mérite un peu plus de lumière et une analyse plus poussée. Et comme on le dit : il n’est jamais trop tard pour apprécier un bon projet.
Regardons de plus près le titre du projet “Def’row” qui fait référence au label américain Death Row. La pochette reprend le logo du label, en remplacant Death par Def’ (pour Defty).
A noter que Death Row signifie aussi “couloir de la mort”. Doit-on comprendre que tout rappeur qui croise le fer, musicalement, avec Defty signe son arrêt de mort artistique? Une sorte de punchline egotrip sur la pochette en quelque sorte.
Bref, mettons le pied dans le plat et les écouteurs dans les oreilles.

INSTRUMENTALES

Tout d’abord, pour la palette instrumentale du projet, Defty  a lui même produit 7 beats sur 11. Pour les 4 autres, le MC a fait confiance à Lionsbeat pour les titres “Profitons de la vie“, “La fille du commissaire“, “CIQG“, et le titre “Manncii” produit par HollowBeat – que j’ai découvert sur ce projet. Et pas de surprises, nous sommes clairement dans un projet trap. Les couleurs sont données très clairement dès le premier morceau. Le MC rentre dans le vif du sujet sans préliminaires avec “Barabas“, une prod percutante qui déroute au début avec un sample du chanteur baoulé Nguess Bonsens.
Toutefois, Tout les goûts sont satisfaits et les instrumentales se complètent parfaitement. On a de gros sons kick/egotrip très trap sur Barabas, Profitons de la vie, Zamlanman, Manncii, Système, Respect. Des morceaux plus doux avec “Hikojaali” et “La fille du commissaire“. “Paradis” aux sonorités africaines, et CIQG qui sample un morceau africain.

LYRICS

Au niveau des textes, Defty assure comme à son habitude. On connait la plume et la qualité lyricale du rappeur. En plus d’être technique et incisif, le rappeur balance ci et là les punchlines sans pour autant sacrifier le sens et la cohérence des paroles. Et c’est toujours un plaisir d’écouter un MC s’amuser de manière aussi aisée avec les mots. Sans surprise, il nous parle d’égotrip. Mais la thématique de la mixtape est quand meme variée. Defty nous parle d’Afrique. Cette Afrique qui pour lui est loin d’être une Terre maudite comme certains le prétendent.
L’Amour est également traitée dans Hikojaali dans lequel il déclare sa flamme, mais l’idylle amoureuse finira par un avortement qu’il n’avait pas désiré. Ou encore “La fille du commissaire”, une histoire assez compliquée entre un gangster et la fille d’un commissaire pour qui il avait des sentiments. Mais cette fille se trouve être une fille facile qui accepte les avances de tout le monde, “du ramasseur de poubelle au mauritanien du quartier”. La mixtape se termine sur CIQG, le deuxième extrait du projet, dans lequel il met à l’honneur la Côte d’Ivoire en parcourant la Côte d’Ivoire musicalement. Defty s’amuse à faire des jeux de mots en rimant avec les villes de la Côte d’Ivoire. Ce morceau avait d’ailleurs fait l’objet du coup de coeur de letmixx, en son temps.

GUESTS

Parlons maintenant des invités. Nous avons Elown du groupe Kiff No Beat sur l’efficace “Respect”. Il apporte l’énergie qu’il faut au morceau. Et le binôme forme une combinaison gagnante. Le titre a d’ailleurs servi de porte drapeau à la mixtape en étant le premier extrait du projet. On retrouve aussi Ayanne sur le titre Hikojaali, l’auteur des titres “Le Tonton” et “Mon homme“. La voix de la chanteuse sublime le morceau et apporte la douceur qu’il fallait. Les invités apportent exactement ce qu’il fallait pour mettre en valeurs les morceaux et le projet dans son ensemble.

VERDICT

Pour finir, nous dirons que Def’Row est un projet homogène, bien peaufiné. Cette mixtape dresse une carte d’identité assez fidèle du rappeur et de son potentiel. Def’row est un projet de qualité qui mérite sa place au panthéon des projets du rap ivoire. Espérons que ce projet aura tout l’écho qu’il mérite. Pour ma part, mes titre préférés sont : Barabas, Maancii, CIQG, Système, Hikojaali, Respect.
Et vous ? qu’est ce que vous pensez de ce projet?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here