Fireteli (fusion de Fireman et de Balotelli), sorti fin Août,  est le premier projet du rappeur ivoirien Fireman, membre du label Perestroika.
Précédemment connu pour son clash « commercial » (comme il le décrit lui-même) avec le rappeur Didi B, Fireman est depuis passé à autre chose..
Je ne suis pas particulièrement fan du rappeur Fireman, ni de sa voix, mais j’attendais impatiemment la sortie de la mixtape pour me faire un avis solide sur le rappeur.
Entrons donc dans le vif du sujet. Image soignée de la cover, Portrait black n’ white, Barbu, sang qui coule sur son torse nu, ainsi se présente Fireman su l’Art Cover du projet, tel est un guerrier « Sofa » prêt à la bataille, pour s’imposer dans ce rap. le premier son « En brousse » et son clip l’illustre très bien (d’ailleurs il y est encore torse nu) :  « Si vous saviez le bordel que je vais foutre, … vous allez rentrer en brousse« . « Un bon rappeur, c’est un rappeur qui me respecte« .
L’un des aspects du projet qui surprend en premier à l’écoute, c’est la qualité sonore. Bien mixé et masterisé, Fireteli bénéficie de la qualité sonore d’un album. L’homogénéité sonore y est et on ne se sent pas déphasé d’un morceau à l’autre. High Level Studios, y est surement pour quelque chose. On écoute bel et bien un projet et non une compilation de singles enregistrés ci et là, de qualité douteuse auxquels nous ont habitué la majorité du rap ivoire.

Coté instrumentaux, le MC a fait confiance à Mr Behi, Dracula et Master Guy. On est clairement dans une ambiance générale trap, à part le dernier son de l’album Trophée, qui sort du lot. La mixtapes est constituée de gros sons tels que « En brousse », « Di natale » , « c’est gaté« , trapatoni le genre a faire tourner à fond la caisse. On pourrait y caser « Pololo » , d’autres sons plus posés comme Vieux Père, gerer le wé, djandjou, sofa. Et le son mainstream Trophée. Le rappeur a su choisir les prods qu’il fallait à sa juste mesure. L’équilibre est là, le projet est bien aéré entre gros sons et son plus posés. Le son le plus original et qui sort du lot selon est « Pololo » savamment samplé par Mr béhi.


Coté flow, comme je l’ai notifié plus haut, j’ai toujours eu du mal a accrocher à la voix cassée de Fireman. Au fil du projet, j’ai fini par m’y faire. Mais j’ai trouvé le flow du rappeur très linéaire et simplissime. Le rappeur manque de technique, et les rimes sont les plus basiques possibles. Les lyrics aussi d’ailleurs. Pas de grosses phases, de grosses punchlines, le MC rappe trop terre à terre à mon gout. On aurait bien pu se passer de « Trapatoni » que j’ai trouvé très plat. J’ai quand meme retenu quelques phases qui m’ont tiré de petits sourires en coin : « Aujourd’hui, pour monter faut s’avoir s’abaisser, donner son coccyx à des producteurs, … moi je peux jamais, en plus j’ai des poils au cul. » dans « En brousse« .

 

Néanmoins il aborde des thèmes intéressants. J’ai noté le son « Vieux père » dans lequel il parle des vieux pères qui font souvent des fausses promesses d’aide et qui abusent de la confiance que leur font certains jeunes artistes en herbe. Fireman en a été victime. Le MC assure très bien dans l’aspect story-telling, comme le montre « Gérer le wé » qui relate l’histoire d’un jeune qui deale de la drogue pour s’en sortir, Djandjou, où le rappeur tombe amoureux d’une fille de joie qui tombe enceinte par la suite.
Pour les featurings, on retrouve sans surprise Iperkut et El Chapo, membres du label Perestroika, et également Terely. On retrouve les deux derniers cités sur l’efficace Di natalé, où ils apportent un vrai plus au son. El Chapo reviendra dans le morceau « Sofa« . Quand il s’agit de pousser la chansonnette, on retrouve Iperkut aux refrains de  « Gerer le wé« , « Trophée« . Il sera aussi au couplet et au refrain de « C gaté‘. Les 3 invités sont bien choisis et apportent ce qu’il faut au projet.
Pour finir, Fireteli est un projet à l’aspect technique bien ficellé, qui se veut ambitieux. Il s’inscrit sans surprise dans la tendance trap du moment. La forme y est, le fond presque. Je m’attends personnellement pour un projet rap à attendre la magie des mots et je suis resté sur ma faim. Il ne s’agit pas d’un projet que j’écouterai tout le temps. Mais je retiendrai quand meme « En brousse« , « Di Natale« , « Pololo » , « Djandjou« .
 Mixtape disponible via ce lien :
Facebook Comments