J’ai écouté pour la première fois le rappeur Téhui il y a deux ans, sur une vidéo Youtube “Goutez Voir” partagée sur mon fil d’actualité Facebook : un morceau à l’instrumentale Soulful entrainante. Ça apparaissait comme une bouffée d’air après une bonne playlist de trap. J’ai commencé par la suite à suivre les sorties du rappeurs, dont le freestyle Classic, avec en Guest le rappeur Vamos. Mais je l’ai ensuite perdu de vue jusqu’à ce que je vois l’affiche de son album dans les murs du BAO Café 2 ans plus tard. Je ne vais pas m’attarder sur la présentation de l’artiste, le blog “The Muusique” lui a déjà consacré un excellent article.

Bref, Les deux morceaux sus-cités apparaissent dans la tracklist de l’album Itineraire d’un gars (a) normal, sujet de cette chronique. Le projet aura donc pris au moins 2 ans, sinon plus, pour être ficelé, peaufiné  et servi au public. J’ai pu m’en faire une idée une écoutant l’album en entier. Un aperçu de l’album (8/18 titres) est disponible sur la page Soundcloud de l’artiste (Lien en fin d’article).
Dès les premières écoutes, on est plongé dans une ambiance musicale qui balance entre reggae, samples de Jazz et Soul Music sur rythmiques Hip Hop. Une atmosphère Old School se dégage clairement de ce projet. L’intro est vraiment réussie et nous donne les couleurs du projet. Les instrumentales sont quasi parfaites et berce l’auditeur tout au long de l’écoute. La recette semble assez simple mais super efficace : ligne de basse + drums + piano, guitare. J’ai vraiment pris mon pied côté instrumentales. Bien que quatre beatmakers différents aient travaillé sur le projet K%M.F, Deetah, Nunshack, , l’album est très homogène, et dégage une certaine identité instrumentale.
Tehui (à gauche) et Nunshack (à droite)
Concernant les textes, l’artiste aborde les thèmes de famille, avec “La Family” ou “Imane” où il parle de sa fille. Il dénonce aussi le phénomène du broutage dans “Le prince des lagunes“, qu’il lie au coupé décalé et au travaillement. Dans “Vibin“, Téhui nous explique son amour pour la musique et les différentes influences musicales dont il est le fruit (Rap, reggae, rumba, …). Il parle également de la nouvelle génération dans le morceau “Génération sacrifiée”: storytelling à la rythmique reggae, ou de religion, dans le morceau “Eternel“. Il aborde des thèmes très intéressants à une époque où la majorité des Mc’s revendiquent un rap “sans thème”.
“Tellement de bif, pourtant rappes-tu à contre courant quand je te parle de faire du bif”
Aspect Featuring, on retrouve Josey en feat sur le morceau “la Family” auquel je n’ai pas vraiment accroché. J’ai également jugée la qualité du clip du même morceau, moyenne. C’est dommage car il s’agissait pour moi d’une affiche prometteuse. Comme second artiste invité, on a Lyvna, que je ne connaissais pas du tout, sur le titre Eternel. L’instrumentale et la voix de Lyvna m’ont fait pensé à un morceau du groupe Garba 50. On retrouve Shayden sur “Le revers de la médaille“.
Personnellement, j’ai pas vraiment accroché au refrain. A noter que les trois artistes, féminines de surcroit, interviennent sur les refrains. Cela m’a rappelé l’époque des années 2000 où ça faisait classe de faire poser des dames sur des refrains de morceau rap. On a également Nunshack et Kajeem sur l’excellent Sound Rebel dont le début du morceau m’a un peu rappelé le son “Warm it up Kane” de Big Daddy Kane. “Sound Rebels” est pour moi l’un des meilleurs morceaux du projet. Les invités apportent vraiment l’énergie qu’il faut sur ce titre. Pareil pour le morceau Forgiveness en feat avec Janiel.
Passons maintenant au flow : là où j’ai moins apprécié Téhui. J’ai vraiment eu du mal à accrocher au phrasé du rappeur au début de mon écoute. Mais au terme, je dois reconnaitre que le MC assure sur les sons du type Kick-Freestyle. “Vape Music” fait office de démonstration dans ce registre. J’ai vraiment pris mon pied sur ce son. Mais avec un style d’écriture dans la moyenne, un bon flow aurait donné un meilleur impact aux paroles des morceaux plus posés.
Liens de téléchargement :

N’hésitez pas à nous faire part de vos avis en en commentaires.
Restez Letmixx!
Facebook Comments

7.0
Score

Final Verdict

En conclusion, "Itinéraire d'un gars Anormal" de Téhui est un projet riche, musicalement abouti et bien aéré. Le rappeur a voulu se démarquer en prenant une direction artistique assumée : le rappeur de l’époque qui fait son retour et veut ramener le "truc" qui le faisait kiffer. Il le dit également pendant le projet : "Tellement de bif, pourtant rappes-tu à contre courant quand je te parle de faire du bif". Mais le problème est la : le projet ne s'adapte pas à son époque, ou du moins, s'adresse à un public averti. La qualité des sujets traités et la diversité instrumentale sont cependant, des points positifs à relever. Ce projet n'est pas un projet que je réécouterais souvent. Mais je glisserais bien quelques morceaux de l'album dans ma playlist, histoire d’oxygéner un peu. Je retiendrai Imane, Vibin', W.W.W, Vape Music, Sound rebels, Forgiveness.